Détérioration des canalisations due aux chocs thermiques et chlorés

L’Institut de Cancérologie de la Loire aurait un réseau d’eau mal conçu. Afin de réduire le risque Légionellose, des chocs thermiques et des chocs chlorés sont effectués régulièrement. Mais ces procédés de désinfection ont largement détériorés les éléments et les canalisations d’eau, ce qui a provoqué des fuites d’eau quotidiennes.

Il a été décidé de remplacer entièrement le réseau d’eau, de façon progressive sur une durée de un an.

Source : leprogres.fr 23/10/2009

La méthode de désinfection au peroxyde d’hydrogène argent d’ARèS Solutions ne cause pas de dégâts sur les canalisations aux concentrations utilisées.