Des légionelles détectées dans l’eau, 201 habitations contaminées

Les 201 habitations de la résidence Jolibois sont contaminées par la bactérie.

Les habitants de la résidence Jolibois aux Miquelots, un quartier de La Teste-de-Buch, ont reçu deux courriers, en date du 30 juin, de leur bailleur Domofrance et de l’ARS, l’Agence régionale de santé. Ils expliquent qu’à la suite de prélèvements de contrôle sur l’eau chaude de la résidence, à savoir sept bâtiments de 201 logements, un taux anormalement élevé de légionnelles a été mis en évidence. L’ARS avait alerté Domofrance, le 21 juin, après l’hospitalisation d’un locataire, présentant un cas de légionellose. Il est actuellement sous traitement, en maison de repos, hors de danger.

Pas de douche

La consigne était stricte : les habitants devaient cesser immédiatement de prendre des douches d’eau chaude. Pourquoi ? Les légionnelles, bactéries présentes naturellement dans l’eau, peuvent proliférer avec des dépôts de tartre, une stagnation d’eau ou une température de l’eau entre 25 et 45 °C. La légionellose, infection pulmonaire grave, affecte les adultes et les personnes fragilisées. La contamination se fait par voie respiratoire, la période d’incubation de la maladie est de deux à dix jours.

L’ARS invitait les personnes présentant un état grippal, avec fièvre et toux, pouvant s’accompagner de troubles musculaires, digestifs, neurologiques ou maux de tête, à consulter leur médecin en montrant le courrier.

Source : SUDOUEST